Liens d'accessibilité

Jose Mourinho suspendu pour un match


Photo d’archives : L'entraîneur de Chelsea Jose Mourinho célébrant la victoire de son équipe face à Tottenham, au stade de Wembley à Londres, dimanche 1 mars 2015, lors de la finale de la Coupe de la Ligue d'Angleterre.

Photo d’archives : L'entraîneur de Chelsea Jose Mourinho célébrant la victoire de son équipe face à Tottenham, au stade de Wembley à Londres, dimanche 1 mars 2015, lors de la finale de la Coupe de la Ligue d'Angleterre.

L'entraîneur de Chelsea devra également payer une amende de 40.000 livres (environ 56.000 euros), "pour son comportement et/ou son langage à la mi-temps, envers les arbitres du match contre West Ham.

L'entraîneur de Chelsea Jose Mourinho a écopé d'un match de suspension ferme et d'une amende de 40.000 livres (environ 56.000 euros), a annoncé lundi soir la Fédération anglaise de football (FA) dans un communiqué.

Mourinho a été sanctionné "pour son comportement et/ou son langage à la mi-temps, envers les arbitres du match contre West Ham, dans ou autour du vestiaire", a indiqué la FA, précisant que le technicien avait reconnu les faits.

Le Portugais de 52 ans n'avait pas pu regagner le banc après la pause de la rencontre disputée le 24 octobre, alors qu'il avait essayé de pénétrer dans le vestiaire arbitre, mécontent de certaines décisions en première période.

Conséquence immédiate pour "Mou": il sera privé de stade pour le déplacement de son équipe en Championnat à Stoke City samedi (17H30 GMT), alors que les Blues traversent une très mauvais passe en Premier League.

Le sulfureux entraîneur des Blues a fait appel d'une autre suspension d'un match après avoir critiqué l'arbitrage de la défaite de Chelsea contre Southampton le 3 octobre.

Seulement 15e du Championnat à 4 points de Newcastle, le premier relégable, Chelsea est bien loin de son niveau de la saison passée, où il avait décroché le titre de champion.

Toujours soutenu par les supporteurs du club, Mourinho est toutefois sous pression, dès la réception du Dynamo Kiev mercredi à Stamford Bridge.

Le propriétaire Roman Abramovich, qui avait déboursé 25 millions d'euros en 2007 pour le limoger sur un coup de tête, a renouvelé récemment sa confiance à l'homme de Setubal, mais un nouveau revers pourrait compliquer la situation.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG