Liens d'accessibilité

Johnson Sirleaf salue l'engagement du président Obama à lutter contre l'Ebola


Les Etats-Unis se rendent compte que le Liberia ne peut vaincre le virus à Ebola à lui seul, a souligné la présidente Ellen Johnson Sirleaf (AP)

Les Etats-Unis se rendent compte que le Liberia ne peut vaincre le virus à Ebola à lui seul, a souligné la présidente Ellen Johnson Sirleaf (AP)

La présidente du Libéria a qualifié la décision du président Barack Obama de déployer 3.000 soldats en Afrique de l’Ouest de « moment important » dans la lutte contre le virus à Ebola. Elle a dit espérer que cela incitera d'autres pays à agir.

Mmr Ellen Johnson Sirleaf affirme que son gouvernement contre-attaque face à l’épidémie, mais que les Etats-Unis se rendent compte que le Liberia ne peut vaincre le virus à lui seul.

Les soldats américains seront basés à Monrovia, au Libéria, et formeront notamment des travailleurs de la santé, tout en coordonnant la livraison de matériel, et la construction de nouvelles infrastructures sanitaires.

Par ailleurs, les Nations Unies (ONU) affirment avoir pris la tête des efforts internationaux visant à lutter contre l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. C’est ce qu’a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, en soulignant qu’il faut une réponse internationale exceptionnelle à cette crise exponentielle, les besoins étant estimés à près d'un milliard de dollars.

M. Ban a rappelé que le Conseil de sécurité tiendra une réunion d'urgence jeudi sur Ebola, au cours de laquelle la Directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Margaret Chan, et lui-même présenteront le programme d'action internationale pour contenir cette menace.

XS
SM
MD
LG