Liens d'accessibilité

John Kerry: "Il existe des preuves solides contre Assad."


Pour lui, il existe des “preuves solides” de la responsabilité du gouvernement de Damas dans l’utilisation d’armes chimiques contre son propre peuple.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a plaidé énergiquement en faveur d’une action militaire contre la Syrie. Pour lui, il existe des “preuves solides” de la responsabilité du gouvernement de Damas dans l’utilisation d’armes chimiques contre son propre peuple.

"De hauts responsables du régime ont été pris en train de donner ces instructions, et s’impliquant dans de telles instructions et préparations, avec les résultats allant directement au président Assad,” a dit M. Kerry à Londres.

Le président Bachar al-Assad (2 septembre 2013)

Le président Bachar al-Assad (2 septembre 2013)

Le secrétaire d’Etat a rejeté les démentis et menaces de représailles proférées par Bachar Al-Assad dans une interview à la chaine de TV américaine, CBS. « M. Assad n’a aucune crédibilité », a rétorqué M. Kerry, tout en mettant en garde contre de sérieuses conséquences en Syrie, et au-delà de ce pays, si la communauté internationale ne ripostait pas.

Selon le chef de la diplomatie américaine, la Syrie peut éviter une attaque en remettant dans une semaine tout son arsenal d’armes chimiques à la communauté internationale, et en autorisant des inspections sur place. Mais John Kerry ne s’attend pas à ce que Damas le fasse.

XS
SM
MD
LG