Liens d'accessibilité

Syrie: la conférence de paix est incontournable, selon John Kerry


M. Kerry répondait, mardi, à une question sur les propos de son homologue français Laurent Fabius, qui a exprimé des doutes sur le succès de la conference de paix prevue le mois prochain à Genève.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry reconnaît que trouver une solution négociée à la crise en Syrie reste “très difficile”. Mais, on n’a pas le choix. Il faut amener les parties en presence autour de la table de négociations.

M. Kerry répondait, mardi, à une question sur les propos de son homologue français Laurent Fabius, qui a exprimé des doutes sur le succès de la conference de paix prevue le mois prochain à Genève:

"Il n’y a pas d’autre choix si on ne veut pas la poursuite des combats, de la destruction, et l’accroissement du nombre de réfugiés, et le potentiel d’une désintegration continue de tout le pays, et l’augmentation du nombre d’extrémistes sur la scène pour combler le vide. C’est dangereux. Tout ce que nous pouvons faire, c’est insister pour une conférence à Genève » .

Un Syrien aide un blessé lors d'une frappe aérienne dans le secteur de Maadi, à Alep, le 17 déc. 2013

Un Syrien aide un blessé lors d'une frappe aérienne dans le secteur de Maadi, à Alep, le 17 déc. 2013

John Kerry a, par ailleurs, démenti que des représentants du gouvernement américain aient rencontré des membres du Front islamique, qui veut instaurer en Syrie un Etat islamiste. Il a précisé que les nations qui appuient l’opposition modérée en Syrie travaillent pour que la délégation qui sera à Genève représente largement le peuple syrien, sans inclure les « extrémistes ».

Les Nations Unies prévoient pour le 22 janvier l’ouverture de la conférence en question.

Pour rappel, les combats en Syrie ont fait plus de 100.000 morts, et des millions de réfugiés et personnes déplacées. Ce qui a amené les Nations Unies à demander 6 milliards et demi de dollars pour faire face à la situation en 2014.

XS
SM
MD
LG