Liens d'accessibilité

Avertissement de John Kerry à l'Iran et à la Syrie


Devant la presse à Londres, le secrétaire d'Etat américain a dit que ces deux pays devront accepter le changement ou en subir les conséquences.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a lancé un avertissement sévère à la fois à l'Iran et à la Syrie, disant aux gouvernements de ces deux pays qu'ils auront à accepter le changement ou en subir les conséquences.

En effet, c’est dans la capitale britannique que John Kerry a lancé cet avertissement, lundi, lors d'une conférence de presse en compagnie de son homologue William Hague. Londres est la première étape de son premier voyage à l'étranger comme secrétaire d'Etat américain.

M. Kerry a rappelé à l'Iran que les Etats-Unis ne vont pas permettre au pays de se doter d'armes nucléaires.

La communauté internationale souhaite des actions concrètes de l'Iran lors des prochains pourparlers sur son programme nucléaire

La communauté internationale souhaite des actions concrètes de l'Iran lors des prochains pourparlers sur son programme nucléaire


« Un Iran possédant l’arme nucléaire, dans cette région du monde, n’est tout simplement pas acceptable, compte tenu de certains précédents. Et nous avons déclaré que les Iraniens n’auront pas accès à l’arme nucléaire. Le président Obama n’a laissé aucun doute là-dessus. »

John Kerry a également averti que l’option diplomatique ne sera pas toujours disponible.

Durant cette conférence de presse, le secrétaire d’État américain a également condamné le récent bombardement de la ville d’Alep par le gouvernement syrien, disant que le peuple syrien mérite mieux que la violence horrible dont il a fait l'objet sous le régime du président Bashar al-Assad.



Sur un autre dossier brulant de l’actualité internationale, le secrétaire d’État américain a fait savoir que les États-Unis prennent au sérieux les allégations du président afghan Hamid Karzaï sur la torture et les mauvais traitements dans la province de Maidan Wardak.

Après Londres, John Kerry doit rencontrer d'autres dirigeants en Allemagne, en France, en Italie, et en Turquie, avant de se rendre en Egypte, en Arabie Saoudite, dans les Émirats arabes unis et le Qatar.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG