Liens d'accessibilité

Koffi Olomide en prison à Kinshasa


Koffi Olomide

Koffi Olomide

Le chanteur congolais a été mis en prison après avoir été entendu par le procureur général de la République à Kinshasa, confirment aussi bien ses proches que des sources judiciaires.

"...L’injustice que subit notre artiste Koffi Olomidé, qui vient d’être transmis en prison sans condamnation prononcée ni verdict du jugement ", indique un message posté sur le compte Face de l’artiste.

Le message dénonce le refus par le procureur d’écouter la danseuse supposée être la victime et appelle ses fans à partager une photo en signe de protestation et de soutien pour l’artiste.

Selon l'AFP qui cite des sources judiciaires, le célèbre chanteur congolais, au centre d'une polémique pour avoir frappé une de ses danseuses, a été emprisonné mardi à Kinshasa après son inculpation pour "coups et blessures volontaires".

Chanteur de rumba populaire en Afrique, Antoine Agbepa Mumba, alias Koffi Olomide, avait été filmé vendredi à son arrivée à l'aéroport de Nairobi en train de donner un violent coup de pied à l'une de ses danseuses.

Largement relayée par les réseaux sociaux, la vidéo de la scène avait provoqué une vague de condamnations.

Le chanteur a été expulsé samedi du Kenya, où il devait donner un concert. Dans la foulée, les autorités zambiennes ont annulé son concert prévu cette semaine à Lusaka.

"M. Koffi est inculpé pour coups et blessures volontaires, trouble à l'ordre public, et d'autres infractions", a déclaré à l'AFP un haut magistrat sous le couvert de l'anonymat.

Détenu sous un mandat d'arrêt provisoire, le chanteur "sera présenté devant un tribunal dans cinq jours", a-t-il précisé.

"Le camion qui l'a transporté est arrivé [cet après-midi] à la prison centrale de Makala, provoquant une grande effervescence parmi les prisonniers", selon une source pénitentiaire, ajoutant que Koffi Olomide "est gardé à la cellule 14 du pavillon 8", réservé aux notabilités.

Tôt ce matin, le chanteur a été interpelé par la police, a déclaré à l'AFP le général Célestin Kanyama, chef de la police de Kinshasa.

Une plainte contre le chanteur a été déposée par un député congolais, Zacharie Bababaswe.

"J'ai saisi les autorités puisqu'il est inadmissible qu'après cet acte de barbarie sur une femme, Koffi Olomide soit reçu" à son retour à Kinshasa "comme VIP par la DGM (Direction générale des migrations) alors que l'affaire a provoqué un tel tollé à travers le monde", a déclaré à l'AFP cet élu de la majorité au pouvoir.

Il s'agit "de réhabiliter cette pauvre danseuse face à Koffi qui a des contacts dans l'appareil judiciaire et auprès des dirigeants [dans] le gouvernement congolais", s'est-il emporté.

"Que la justice de l'homme soit juste et équitable. A tous mes fans, gardez votre sang-froid... on va s'en sortir", a réagi Koffi Olomide, 60 ans, sur sa page Facebook.

En août 2012, Koffi Olomide, dont la discographie compte 26 albums, avait été condamné à Kinshasa à trois mois de prison avec sursis pour "coups et blessures volontaires" contre son producteur.

S'il est reconnu coupable de cette même infraction, Koffi Olomide encoure cette fois entre 8 jours et 6 mois de prison ferme.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG