Liens d'accessibilité

JO 2024 : Los Angeles reste serein après l'élection de Trump


Donald Trump, le milliardaire développeur et producteur de NBC "The Apprentice", avec sa femme, Melania Knauss, et leur fils, Barron, posent pour une photo après qu'il a été honoré avec une étoile sur le Hollywood Walk of Fame à Los Angeles, mardi 16 janvier 2007.

Donald Trump, le milliardaire développeur et producteur de NBC "The Apprentice", avec sa femme, Melania Knauss, et leur fils, Barron, posent pour une photo après qu'il a été honoré avec une étoile sur le Hollywood Walk of Fame à Los Angeles, mardi 16 janvier 2007.

Le comité de candidature à l'organisation des JO-2024 à Los Angeles a réagi mercredi à l'élection de Donald Trump à la présidence américaine en rappelant que les jeux Olympiques "dépassaient les questions politiques et pouvaient aider à unifier".

"LA 2024 félicite le futur président des Etats-Unis Donald J. Trump et a de l'estime pour son soutien de longue date au mouvement olympique américain", a indiqué le comité de candidature dans un communiqué.

"Nous croyons fermement que les JO et LA 2024 dépassent les questions politiques et peuvent aider à unifier les différentes communautés et notre monde", ont souligné les dirigeants de LA 2024.

"LA 2024 a reçu le soutien de 88% de l'opinion publique et des autorités locales, régionales et nationales, que ce soit du côté démocrate comme républicain, nous nous réjouissons de travailler en lien étroit avec le futur président et son administration", a ajouté LA 2024, dont le président, Casey Wasserman, est un proche de la famille Clinton.

Los Angeles est en concurrence avec Paris et Budapest pour l'organisation des Jeux d'été en 2024. Le nom de la ville-hôte sera dévoilée en septembre 2017 à Lima.

L'élection de Trump est perçue par les observateurs du mouvement olympique comme un mauvais coup porté aux ambitions de Los Angeles, en raison de ses déclarations controversées sur fond d'islamophobie, de racisme et de sexisme.

Le maire de Los Angeles Eric Garcetti avait prévenu en août dernier qu'une victoire de Trump pouvait avoir un impact auprès du Comité internationale olympique (CIO). Il avait toutefois assuré que "Los Angeles sera toujours candidate quelle que soit l'issue de l'élection présidentielle".

De son côté, le président du CIO Thomas Bach a félicité M. Trump: "Je félicite le président élu pour sa victoire et lui souhaite bonne chance pour son mandat, pour les Etats-Unis et le reste du monde", a-t-il affirmé.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG