Liens d'accessibilité

JO-2016 - Tite: "Inhumain de faire peser toute la responsabilité" sur Neymar


Neymar (gauche) se bat pour le ballon avec Allan Nyom du Cameroun lors de la Coupe du Monde 2014 dans le groupe A au stade national à Brasilia, 23 juin, 2014. REUTERS / Dominic Ebenbichler

Neymar (gauche) se bat pour le ballon avec Allan Nyom du Cameroun lors de la Coupe du Monde 2014 dans le groupe A au stade national à Brasilia, 23 juin, 2014. REUTERS / Dominic Ebenbichler

L'entraîneur de l'équipe olympique du Brésil disait mardi assumer la Neymar-dépendance.

Le sélectionneur de l'équipe du Brésil, Tite, a estimé mercredi qu'il serait "inhumain de faire peser toute la responsabilité" sur Neymar, au lendemain des déclarations de l'entraîneur de l'équipe olympique qui disait assumer la Neymar-dépendance.

Interrogé sur les responsabilités de l'attaquant star, qui disputera les JO-2016 dans le quota de trois joueurs maximum de plus de 23 ans, le sélectionneur de l'équipe A depuis un mois a dit: "Il est inhumain de faire peser toute la responsabilité sur une personne. La responsabilité pèse sur l'entraîneur, sur les autres coéquipiers, et à un moment donné, celui qui a la qualité prend ses responsabilités".

"On a l'exemple de l'Euro: la sortie (sur blessure en finale) de Cristiano Ronaldo n'a pas empêché le Portugal de gagner, et à la Copa America, la présence de Messi devait faire gagner l'Argentine contre le Chili, et ça n'a pas été le cas", a-t-il souligné.

Tite prenait ainsi le contre-pied du sélectionneur de l'équipe olympique, Rogerio Micale, qui avait dit mardi: "Je veux être dépendant de Neymar!", ajoutant: "On dit qu'il n'est pas bon d'être dépendant de Neymar et je ne suis pas d'accord: je voudrais toujours avoir un Neymar dans mon équipe".

Pour ses premiers pas dans le centre technique du Brésil de la Granja Comary à Teresopolis, dans les montagnes près de Rio, Tite (à prononcer "Tchitch") a rencontré la sélection olympique et notamment Neymar.

"Nous avons eu une discussion rapide au déjeuner", a-t-il avancé. "J'en connaissais déjà certains, j'en ai affronté certains, comme Neymar quand il était à Santos. A son sujet, je connais sa position, le rôle qu'il peut jouer dans les matches, ce qu'il a déjà montré quand j'ai affronté Santos. Maintenant, il s'agit de resserrer les liens, avec lui comme avec beaucoup d'autres".

Que se sont-ils dit avec Neymar ? "On s'est juste salués", a répondu Tite. "On a parlé un peu. Je lui ai souhaité bonne chance à lui et à Gabriel Jesus, Gabriel, Fernando Prass et beaucoup d'autres".

Par ailleurs, Taffarel a été confirmé comme entraîneur des gardiens de la Seleçao, et l'ex-arrière latéral Sylvinho appointé comme nouvel adjoint, aux côtés de Cleber Xavier et Matheus Bacchi, le fils de Tite.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG