Liens d'accessibilité

JO 2016 : le Brésil neutralisé, le Nigeria brille


L'équipe olympique du Brésil: Neymar et son coéquipier Marcelo.

L'équipe olympique du Brésil: Neymar et son coéquipier Marcelo.

Première petite surprise des JO 2016, le Brésil de Neymar a démarré en calant contre l'Afrique du Sud (0-0) lors d'une journée inaugurale folle avec Corée du Sud-Fidji (8-0) et Nigeria-Japon (5-4), orné d'un quadruplé d'Etebo.

"Pour nous, le nul est une défaite", a lâché Neymar. La superstar a fait un bon match, avec des frappes et des passes intéressantes, mais sans efficacité, malgré la réduction à 10 des Sud-Africains pour la dernière demi-heure.

Tout reste à faire cependant dans le groupe A puisque Irak et Danemark avaient également fait 0-0 plus tôt.

En soirée, le Nigeria s'est détaché en tête du groupe B : il a battu le Japon dans un match ahurissant (5-4), où il y avait déjà 2-2 au bout d'un quart d'heure, grâce à un quadruplé d'Etebo, après une ouverture du score de Sadiq.

Les Nigérians d'Obi Mikel n'avaient pourtant atterri à Manaus que quelques heures avant le match, car ils avaient refusé d'embarquer dans un premier avion "trop petit" à leur goût.

La Suède et la Colombie s'étaient auparavant séparées sur un 2-2 rétrospectivement bien terne dans ce même groupe.

La Corée du Sud aussi a pris les commandes de son groupe (C) en fanfare en atomisant les néophytes fidjiens (8-0) entraînés par l'Australien Frank Farina, qui ont encaissé trois buts entre les 62e et 63e minutes, prémices à son écroulement.

Le choc de ce groupe, entre le Mexique tenant du titre et l'Allemagne, a accouché là aussi d'un nul 2-2 (buts de Peralta et Pizarro d'un côté, Gnabry et Ginter de l'autre).

L'autre choc du jour a vu le Portugal dominer l'Argentine (2-0), dans le groupe D. Après un but de Paciência, Pite a doublé le score en profitant d'une énorme boulette du gardien Rulli.

Le Portugal devance à la différence de buts le Honduras, qui a battu l'Algérie (3-2). Le gardien des jeunes Fennecs a vécu un calvaire : Chaal a fait deux bourdes spectaculaires qui leur ont coûté deux buts, en s'accrochant curieusement à sa barre transversale puis en relâchant un ballon anodin.

D'incroyables failles défensives en boulettes de gardiens, 32 buts ont été marqués en huit matches, soit une moyenne ronflante de quatre buts par rencontre.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG