Liens d'accessibilité

Le Conseil de sécurité de l’ONU se penche sur la crise ivoirienne

  • Saint-Claver Oula

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni jeudi pour examiner la situation en Côte d'Ivoire, pendant que la classe politique est à la recherche d'un consensus sur la liste électorale devant servir aux prochaines élections.

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est penché jeudi sur la situation en Côte d’Ivoire. A cette occasion le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU dans ce pays, le Sud-coréen Yang J. Choi a présenté un rapport sur le processus de sortie de crise. La conjoncture nationale ivoirienne reste dominée, dit le document par la double problématique de la réunification et des élections. Le patron de l’ONUCI a résumé la situation en disant que « le camp présidentiel veut la réunification avant les élections, l’opposition veut les élections avant la réunification, tandis que les Forces nouvelles veulent l’identification avant la réunification. »
Pour sa part, le facilitateur Blaise Compaoré avait indiqué dans une interview accodée à France 24 en marge du sommet Afrique-France, qu’il pourrait atteindre ses limites avant la fin de l’année 2010. Cette déclaration a été abondamment commentée par la presse ivoirienne qui y voit un signe de lassitude dans la recherche à une solution dans cette crise sans fin.
Sur le terrain, après la phase du contentieux relative à la liste "grise", la révision de la liste électorale divise la classe politique ivoirienne. Le camp présidentiel estime que la liste provisoire est truffée de fraudes et doit être soumise à un audit. Cette position rencontre le refus systématique de l'opposition regroupée au sein du Rassemblement des houphouétistes pour la paix.




XS
SM
MD
LG