Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara appelle à une réconciliation nationale


Alassane Ouattara arrivant à la réunion du panel de haut niveau de l'Union africaine à Addis Abeba.

Alassane Ouattara arrivant à la réunion du panel de haut niveau de l'Union africaine à Addis Abeba.

Le président-élu ivoirien a adressé mardi soir un message à la nation ivoirienne, dans lequel il invite le chef de l'Etat sortant Laurent Gbagbo à saisir sa dernière chance.

Le président ivoirien reconnu par la communauté internationale, Alassane Dramane Ouattara, a appelé hier le chef d'Etat sortant Laurent Gbagbo, à saisir sa "dernière chance" pour une "sortie de crise pacifique et honorable". Il est temps, a martelé M. Ouattara au cours d’un message à la nation retransmis par la TCI émettant à partir de l’Hôtel du Golf, que M. Gbagbo "accepte de se conformer à la volonté des Ivoiriens et de l'Union africaine". Le président-élu ivoirien a également invité les forces de sécurité ivoiriennes à se mettre à la disposition de la patrie en appuyant la volonté du peuple.

Alassane Ouattara a tenu à remercier « tous les chefs d`Etat du Groupe de haut niveau et du Conseil de Paix et de Sécurité, pour leur engagement aux côtés de notre pays durant toute cette période ». Il s’est engagé à œuvrer pour la réconciliation de toutes les filles et tous les fils de son pays.

Selon les habitants de la capitale économique ivoirienne, les combats entre les deux camps ont fait au moins 4 morts hier à Abidjan. Un groupe d’hommes armés a ouvert le feu sur une patrouille des forces de défense et de sécurité favorables au président sortant à un barrage policier, disent des témoins.

Depuis lundi, les affrontements entre partisans des deux camps se sont étendus au quartier Yopougon, majoritairement favorable au camp Gbagbo. De source onusienne, la violence post-électorale a fait pas moins de 365 morts à ce jour.

XS
SM
MD
LG