Liens d'accessibilité

Le Procureur de la CPI bientôt en Côte d’Ivoire


Des réfugiés transportant un parent mort dans un camp temporaire à Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, en mai 2011

Des réfugiés transportant un parent mort dans un camp temporaire à Duékoué, dans l'ouest de la Côte d'Ivoire, en mai 2011

Plus tôt ce mois-ci, la Cour pénale internationale, basée à La Haye, avait autorisé une enquête pour déterminer si des crimes de guerre ont été commis dans ce pays durant la période post-électorale.

Le Procureur de la Cour pénale internationale se rendra en Côte d'Ivoire au cours des prochains jours, dans le cadre d'une enquête sur de possibles crimes de guerre pendant les violences post-électorales.

Luis Moreno-Ocampo a déclaré vendredi qu'il rencontrera les victimes ainsi que les autorités, des deux côtés du conflit.

Alassane Ouattara est sorti vainqueur du scrutin de novembre 2010, mais la violence a éclaté quand le président d’alors, Laurent Gbagbo, a refusé de se retirer. M. Ouattara a finalement prêté serment en avril, après l’arrestation et la détention de M. Gbagbo.

Luis Moreno-Ocampo (archives)

Luis Moreno-Ocampo (archives)



Selon les Nations Unies, au moins 3 000 personnes ont été tuées durant le conflit qui s’ensuivit. Et l’organisation mondiale dit qu'elle a des preuves que les deux camps ont commis des atrocités.

Plus tôt ce mois-ci, la CPI basée à La Haye, avait autorisé une enquête pour déterminer si des crimes de guerre ont été commis en Côte d’Ivoire.


XS
SM
MD
LG