Liens d'accessibilité

Cote d’Ivoire: les dirigeants Africains parlent d’impasse


A droite: Le President du Nigeria Goodluck Jonathan. A Gauche le President du BeninThomas Yayi Boni.

A droite: Le President du Nigeria Goodluck Jonathan. A Gauche le President du BeninThomas Yayi Boni.

Les présidents Thomas Yayi Boni du Benin, Pedro Pires du Cap Vert et Ernest Koroma de la Sierra Leone, représentants la CEDEAO, continuent leurs efforts pour trouver une solution à la crise ivoirienne. Ils discutent des résultats des entretiens d’hier avec les présidents rivaux de la Cote d’Ivoire.

C’est un président sortant défiant que la mission CEDEAO-Union africaine a rencontré hier à Abidjan. En compagnie du Premier Ministre Kenyan Raila Odinga, émissaire de l’Union africaine, les représentants de la CEDEAO ont proposé l’amnistie à Laurent Gbagbo. Selon le bureau de M. Odinga, la sécurité de Gbagbo serait garantie s’il accepte de remettre le pouvoir à Ouattara. Mais rien n’y fait, Laurent Gbagbo continue de s’accrocher au pouvoir.

En ce mardi 4 janvier, ils ont rencontré Goodluck Jonathan, Président du Nigéria et de la CEDEO, pour l’informer des résultats des entretiens de la veille a Abidjan. A l’issue de ces discussions, Goodluck Jonathan a declaré que les positions de la CEDEAO restent les mêmes. Il a qualifié la situation d’impasse, mais entend poursuivre les discussions.

XS
SM
MD
LG