Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : quinze proches de Gbagbo écroués par le procureur d'Abidjan


Laurent Gbagbo (à dr.) et Gilbert Ake N'gbo (à g.) en décembre 2010

Laurent Gbagbo (à dr.) et Gilbert Ake N'gbo (à g.) en décembre 2010

La liste comprend l’ancien Premier ministre Gilbert Aké N'Gbo, l'ex-chef de la diplomatie Alcide Djédjé et Philippe-Henri Dacoury-Tabley, ancien gouverneur de la BCEAO. Ils sont accusés d’atteintes à l’autorité et à la souveraineté de l’Etat et de crimes économiques.

Il s’agit des premières inculpations d’anciennes grosses pointures du régime du président déchu Laurent Gbagbo. L’annonce en a été faite dimanche par le procureur d’Abidjan, Simplice Kouadio Koffi.

Ces personnalités avaient été placées en résidence surveillée dans un hôtel d'Abidjan, La Pergola, après l'arrestation de Laurent Gbagbo, le 11 avril.

Les quinze détenus vont demeurer sur ce site en attendant que soit achevée la réhabilitation des maisons d'arrêt, notamment celle d'Abidjan, a dit le procureur cité par l’agence France Presse.

Laurent Gbagbo, son épouse Simone Gbagbo et treize autres personnes ont également été mis en résidence surveillée dans le nord du pays après l'arrestation de l'ex-président.

Le procureur a indiqué que d’autres personnes n’ont pas encore été inculpées. Il a ajouté que la procédure va continuer la semaine prochaine. Pour rappel, dix-sept personnes retenues dans cet hôtel avaient été relâchées le 18 juin.

Ces inculpations tombent au moment où une délégation de la Cour pénale internationale est attendue lundi à Abidjan pour une mission d’évaluation. Le procureur de la CPI, Luis Moreno Ocampo, avait demandé récemment aux juges de l’autoriser à enquêter sur les crimes de guerre et crimes contre l’humanité commis par les partisans respectifs de MM. Ouattara et Gbagbo.

XS
SM
MD
LG