Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire: les leaders politiques confiants que la présidentielle aura lieu le 31 octobre


Le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro, lors d'une réunion, début septembre, avec le président Laurent Gbagbo et les leaders de l'opposition ivoirienne sur la prochaine présidentielle

Le Premier ministre ivoirien Guillaume Soro, lors d'une réunion, début septembre, avec le président Laurent Gbagbo et les leaders de l'opposition ivoirienne sur la prochaine présidentielle

Mardi, le chef de l’Etat ivoirien et le Premier ministre Guillaume Soro, de même que les candidats Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se sont retrouvés à Ouagadougou, autour du médiateur, le président Blaise Compaoré.

Les Ivoiriens doivent se rendre aux urnes dans moins de six semaines pour l’élection présidentielle. Ce scrutin doit sceller la réunification du pays après la guerre civile qui a éclaté en 2002. Il a été reporté à six reprises au cours des cinq dernières années suite à des disputes sur les critères l’éligibilité et la liste électorale.

Ce mois-ci, les candidats à la présidentielle ont accepté la liste électorale définitive, ouvrant la voie à l’élection du 31 octobre. Le président Laurent Gbagbo se dit confiant qu’elle aura bien lieu à cette date, affirmant que tous les problèmes ont été réglés. Les seules questions qui subsistent sont des « questions d’intendance », a-t-il expliqué.

Mardi, le chef de l’Etat ivoirien et le Premier ministre Guillaume Soro, de même que les candidats Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se sont retrouvés à Ouagadougou, autour du médiateur, le président Blaise Compaoré.

Un planteur ivoirien dans son champ de cacao

Un planteur ivoirien dans son champ de cacao

Cette septième réunion du Cadre permanent de concertation (CPC) a débattu des questions en suspend de même que des difficultés potentielles qui pourraient retarder le processus, a expliqué le chef de l’Etat burkinabé. Malgré les progrès, des défis organisationnels et sécuritaires subsistent, a-t-il souligné. La liste électorale attend d’être publiée, les bureaux de vote doivent être installés et les cartes d’électeur devront être distribuées.

A l’issue de la réunion de mardi, Alassane Dramane Ouattara a déclaré, de son côté, que « ces élections seront paisibles ». Les Ivoiriens ont trop souffert à cause des récentes crises, a-t-il dit, assurant ce scrutin sera libre et transparent. Ce sera une occasion pour les leaders politiques de montrer qu’ils peuvent transcender les ambitions personnelles et respecter la volonté des Ivoiriens, estime-t-il.

XS
SM
MD
LG