Liens d'accessibilité

Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara élu selon la Commission électorale, le président du Conseil constitutionnel n’est pas de cet avis


Une affiche électorale d'Alassane Dramane Ouattara

Une affiche électorale d'Alassane Dramane Ouattara

Le président de la CEI s’est exprimé à partir de l’hôtel du Golfe, et non au siège de son institution, où moult tentatives de proclamation ont été entravées par des partisans du président Laurent Gbagbo.

La Commission électorale indépendante (CEI) de Côte d’Ivoire a déclaré, jeudi, Alassane Dramane Ouattara vainqueur du second tour de l’élection présidentielle. Selon le président de la CEI, Youssouf Bakayoko, Ouattara a recueilli 54% des voix contre 46% pour le président Laurent Gbagbo.

Cette annonce est intervenue 16 heures après la date-limite légale d’annonce des résultats, c'est-à-dire, mercredi à minuit.Une intense dispute oppose les deux candidats du second tour de l’élection présidentielle.

Une Ivoirienne dont le frère a été tué dans l'attaque du attaque du bureau de campagne de Ouattara, à Youpougon

Une Ivoirienne dont le frère a été tué dans l'attaque du attaque du bureau de campagne de Ouattara, à Youpougon

Le président de la CEI s’est exprimé à partir de l’hôtel du Golfe, et non au siège de son institution, où moult tentatives de proclamation ont été entravées par des partisans du président Laurent Gbagbo.

Il s'agit de résultats provisoires devant être validés par le Conseil constitutionnel, que préside un proche du président Gbagbo : Paul Yao N’Dré. Ce dernier a fait savoir que les résultats provisoires annoncés jeudi par la CEI et donnant Alassane Ouattara vainqueur de la présidentielle du 28 novembre ne sont pas valables.

Des électeurs se bousculant devant un bureau de vote du quartier Abobo, à Abidjan

Des électeurs se bousculant devant un bureau de vote du quartier Abobo, à Abidjan

De leur côté, les quinze pays du Conseil de sécurité de l'ONU ont siégé ce jeudi autour de la situation en Côte d'Ivoire. Ils ont décidé de sévir contre quiconque s’aviserait de bloquer le processus électoral ivoirien. Auparavant le secrétaire général de l’ONU, le Sud-Coréen Ban Ki-moon avait exprimé ses inquiétudes au sujet de la Côte d’Ivoire.

Huit personnes ont été tuées dans la nuit de mercredi à jeudi dans un bureau du Rassemblement des Républicains d’Alassane Dramane Ouattara, à Abidjan.

XS
SM
MD
LG