Liens d'accessibilité

Plus de 560 kilos d'ivoire saisis à Vienne


Exemple d' une perquisition d'ivoire à Hong Kong, le 15 mai 2014

Exemple d' une perquisition d'ivoire à Hong Kong, le 15 mai 2014

Plus de 560 kilos d'ivoire ont été saisis lors de perquisitions visant un trafiquant à Vienne, une des prises les plus importantes jamais réalisées en Europe, ont annoncé les douanes autrichiennes.

La prise a été effectuée début novembre dans deux appartements viennois appartenant à un Autrichien qui avait été interpellé alors qu'il achetait trois défenses d'éléphants "en pleine rue" dans la capitale autrichienne, a-t-il été précisé dans un communiqué.

Le stock, probablement amassé au fil des années, comprenait 90 défenses, dont certaines ouvragées, totalisant un poids de 564 kilos. Une défense atteignait une taille de 2,13 m quand d'autres, beaucoup plus petites, témoignaient de l'abattage d'animaux encore jeunes.

Cette prise est "l'une des plus importantes réalisées dans l'Union européenne à ce jour", ont souligné les douanes autrichiennes. En avril, les autorités espagnoles avaient saisi 744 kilos d'ivoire, selon le Fonds international pour la protection des animaux.

Des analyses ont été ordonnées pour déterminer l'origine des défenses saisies à Vienne. L'enquête devra par ailleurs déterminer si elles étaient destinées au marché local ou à un réexport.

La valeur de revente de l'ivoire sur le marché noir en Autriche est évaluée à 1.000 euros le kilo, selon les douanes. Le kilo d'ivoire peut toutefois atteindre les 2.000 dollars en Asie, un des principaux débouchés mondiaux pour ce traffic.

Le commerce international d'ivoire est interdit depuis 1989, à de très rares exceptions près, afin de lutter contre le déclin de la population des éléphants d'Afrique.

Mais le braconnage de ces éléphants s'est intensifié ces dernières années, et leur population a chuté de 30% en sept ans pour atteindre 350.000 individus, selon une récente étude de l'Académie américaine des sciences.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG