Liens d'accessibilité

Issoufou reconnait qu’il n’y a pas eu de K.O promis au premier tour


Le président sortant du Niger Mahamadou Issoufou qui termine en tête du premier tour de la présidentielle avec 48,41%, a, dans son discours prononcé vendredi soir après la publication des résultats globaux, reconnu qu’un second tour devrait le départager avec son poursuivant, l’opposant Hama Amadou (17,79%).

M. Issoufou a admis que le K.O promis au premier tour n’a pas eu lieu.

"Je m’étais décidé de gagner cette élection dès le premier tour mais Dieu en a décidé autrement", a affirmé le président sortant nigérien, évoquant "la volonté de Dieu".

M. Issoufou s’est félicité de la "maturité politique" du peuple nigérien qui "a rendu son arbitrage (lors de l’élection du 21 février)… dans le calme et en toute transparence, conformément au vœu que j’avais exprimé à maintes reprises", a-t-il soutenu.

Contraint à faire face à son rival Hama Amadou en prison, Issoufou a souligné sa volonté d’une démocratie basée sur une légitimité populaire et une élection libre et transparence.

Le second tour devra se tenir le 20 mars 2016.

XS
SM
MD
LG