Liens d'accessibilité

Israël recommande à ses ressortissants de quitter la Turquie


Une section, près de Jérusalem, de la muraille de sécurité érigée par Israël

Une section, près de Jérusalem, de la muraille de sécurité érigée par Israël

Israël a annoncé relever son niveau d'alerte à l'attention de ses ressortissants en ce qui concerne la Turquie et a recommandé aux Israéliens se trouvant dans ce pays de le quitter "le plus rapidement possible"

Israël a décidé de passer du "premier niveau de menace concrète au niveau de menace concrète élevée, de recommander à nouveau au public d'éviter de se rendre en Turquie et, pour les Israéliens qui s'y trouvent en Turquie, d'en partir le plus rapidement possible", a dit le gouvernement dans un communiqué à la suite de l'attentat qui a tué quatre touristes étrangers, dont trois Israéliens, le 19 mars à Istanbul.

Le lendemain même de l'attentat, Israël avait conseillé à ses ressortissants d'éviter de se rendre dans ce pays.

Les services antiterroristes israéliens ont procédé depuis à une nouvelle évaluation de la situation. L'attentat du 19 mars "met en lumière la menace de Daech (un acronyme en arabe du groupe Etat islamique) contre les touristes et prouve les capacités élevées (de l'EI) à commettre de nouveaux attentats", dit le gouvernement israélien.

Des organisations "terroristes en Turquie continuent à préparer de nouveaux attentats contre des touristes, y compris israéliens", dit-il.

Les autorités turques ont imputé l'attentat du 19 mars à l'EI et identifié l'auteur comme un Turc lié à cette organisation jihadiste.

Celui-ci s'est fait exploser sur une artère fréquentée chaque jour par des centaines de milliers de personnes. L'attentat a tué trois Israéliens, dont deux ayant également la nationalité américaine, et un Iranien, et fait une quarantaine de blessés, majoritairement étrangers.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG