Liens d'accessibilité

Les pourparlers israélo-palestiniens reprennent cette semaine


Les pourparlers israélo-palestiniens reprennent cette semaine au Moyen-Orient

L’on s’achemine cette semaine vers une reprise des pourparlers israélo-palestiniens.
L’émissaire de l’administration Obama au Moyen-Orient, George Mitchell est au Moyen-Orient pour tenter de relancer les négociations de paix. Mais, signe de méfiance entre les parties, on parle pourparlers indirects baptisés « pourparlers de proximité ». Le porte-parole israélien Mark Regev s’en désole :


De toute évidence, dit-il, des pourparlers de proximité ne sont pas des pourparlers directs. C’est moins bon mais nous voyons là une opportunité et nous espérons que ça ira mieux au fil du temps.


Le processus de paix a été bloqué par les constructions israéliennes là où les Palestiniens comptaient établir la capitale de leur futur état. Constructions qui ont mécontenté à la fois Washington et les Palestiniens qui y voient un obstacle à la paix. Sous la pression des Etats-Unis, les Israéliens ont mis un peu d’eau dans leur vin et les Palestiniens ont consenti à retourner à la table de négociations :


Je veux bien donner une chance au sénateur Mitchell et au processus de paix, dit le principal négociateur palestinien, Saeb Erekat, je souhaite la conclusion d’un accord, mais ne glissez pas de mines sous mes pas.
Compte tenu de sujets délicats comme le statut de Jérusalem, le sort des réfugiés palestiniens et le statut final, l’enthousiasme n’est pas vraiment au rendez-vous. Toutefois, après six mois de blocage, c’est déjà un acquis non négligeable que de réussir à convaincre les protagonistes de recommencer à se parler.

XS
SM
MD
LG