Liens d'accessibilité

Israël nomme à la tête du Shin Beth le cerveau présumé d'assassinats ciblés


Israël a officiellement nommé lundi à la tête de son service de renseignement intérieur un homme présenté par la presse comme le cerveau de plusieurs assassinats ciblés d'activistes palestiniens.

Nadav Argaman, actuellement numéro deux du Shin Beth, le service israélien de renseignement et de lutte antiterroriste, a été nommé après avoir reçu l'approbation du comité chargé de la nomination de hauts fonctionnaires, a annoncé le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans un communiqué.

Il succède à Yoram Cohen, dont le mandat expire en mai.

Selon le site d'information israélien Ynet, M. Argaman "est responsable de l'assassinat d'une des plus importantes cibles à Gaza", Yahya Ayash, dit "l'ingénieur" et désigné ennemi public numéro un par Israël jusqu'à ce qu'il soit tué en 1996 par l'explosion d'un téléphone portable piégé par des agents israéliens.

C'est ensuite sous son mandat de directeur adjoint du Shin Beth que le numéro deux de la branche armée du Hamas, Ahmed Jaabari, a été assassiné par un tir de missile en 2012, ajoute Ynet.

Pour le quotidien israélien Jerusalem Post, M. Argaman possède de sérieux arguments pour prendre la tête du Shin Beth, notamment parce qu'il a un temps été "le représentant du Shin Beth aux Etats-Unis, assurant la liaison avec le FBI et coordonnant des opérations conjointes dans la guerre contre le terrorisme".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG