Liens d'accessibilité

Iran: les deux randonneurs américains libérés


Shane Bauer (à g.) et Josh Fattal, à Téhéran, Iran (21 mai 2010)

Shane Bauer (à g.) et Josh Fattal, à Téhéran, Iran (21 mai 2010)

Leur libération intervient la veille du discours du président Iranien Mahmoud Ahmadinejad à l’Assemblée générale de l’ONU, à New York.

Deux randonneurs américains accusés d’espionnage et emprisonnés en Iran depuis 2009 ont recouvré leur liberté mercredi après-midi. Un juge a approuvé leur libération contre le paiement d’une caution d’un million de dollars.

Shane Bauer et Josh Fattal ont été, dans un premier temps, remis à un émissaire suisse. Des représentants d’Oman sont ensuite entrés dans la prison, leur pays ayant fourni l’avion devant évacuer les deux Américains.

Les deux hommes et une femme, Sarah Shourd, disent avoir franchi par mégarde la frontière iranienne alors qu’ils effectuaient une randonnée dans les montagnes du Nord irakien.

Sarah Shourd (archives)

Sarah Shourd (archives)

Leur libération intervient la veille du discours du président Iranien Mahmoud Ahmadinejad à l’Assemblée générale de l’ONU, à New York. Selon les analystes, le leader iranien espère probablement se servir de cette libération pour marquer quelques points sur la scène internationale. Les médias iraniens disent, pour leur part, que son discours sera axé sur un thème relatif à la gestion des affaires mondiales.

La justice iranienne avait condamné, en août, Bauer et Fattel à huit ans de prison chacun, après les avoir reconnus coupables d’espionnage. Libérée pour des raisons humanitaires, leur compagne, Sarah Shoud, est revenue aux Etats-Unis l’année dernière après avoir versé une caution de 500 000 dollars.

XS
SM
MD
LG