Liens d'accessibilité

Ahmadinejad en quête de nouveaux partenaires en Afrique


L'Iran se voit, dit Paul Simo, en compétition avec des pays comme la Turquie, la Chine et l’Inde, qui ont augmenté la nature et le volume de leurs activités, relations et coopération avec l’Afrique.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad était mercredi au Mali, dans le cadre d’une tournée africaine. En compagnie de son homologue malien Amadou Toumani Touré, M. Ahmadinejad s’est rendu dans la ville de Toumbouctou.

L’Homme fort de Téhéran, dont le pays fait l’objet de sanctions onusiennes, a séjourné auparavant au Nigéria. Il a multiplié ces dernières années ses visites sur le continent. Selon Paul Simo de l’Institut sud-africain d’études sur la sécurité, ce regain d’intérêt de l’Iran pour l’Afrique découle des ambitions de Téhéran, qui vont au-delà du Moyen-Orient.

Ce pays se voit, dit-il, en compétition avec des pays comme la Turquie, la Chine et l’Inde. Autant de pays qui ont augmenté la nature et le volume de leurs activités, relations et coopération avec l’Afrique. Une deuxième motivation est à rechercher dans les sanctions dont l’Iran fait l’objet de la part de l’ONU sous l’impulsion des pays occidentaux. Téhéran se voit obligé de rechercher de nouveaux partenaires qui l'aideront peut-être à briser son isolement international.

XS
SM
MD
LG