Liens d'accessibilité

Les dernières troupes de combat américaines quittent l'Irak


Avec deux semaines d’avance sur le calendrier établi par le président Barack Obama, la dernière brigade de combat américaine a quitté l’Irak. Après le 31 août, des troupes US resteront dans le pays pour assurer la formation de l’armée irakienne. Sur place, la violence perdure et l’avenir politique reste incertain.

La 4ème brigade Stryker de la deuxième division d'infanterie, qui compte 4.000 hommes, a franchi la frontière irakienne pour arriver au Koweït.

Un départ qui met fin à presque sept années et demie d’opération depuis l’invasion de l’Irak par les Etats-Unis et leurs alliés.

La Maison-Blanche a prévu que seuls 50.000 soldats resteraient stationnés en Irak après le 31 août, date officielle de fin de la mission de combat. Apres cette date, les troupes américaines se concentreront sur des missions d’assistance et de formation de l’armée irakienne

La promesse de Barack Obama est donc accomplie : mettre un terme à l’opération "Liberté pour l’Irak" initiée sous l’ancien président américain Georges W Bush

Plus de 4.200 militaires américains ont perdu la vie et 30.000 ont été blessés durant cette opération.

Malgré les discours de l’administration Obama sur la baisse de la violence en Irak, les attentats se multiplient ces dernières semaines.

Huit mois après les élections législatives, aucun accord pour la formation du gouvernement irakien n’a été trouvé.

Néanmoins, l’ancien ambassadeur américain en Irak, Christopher Hill, reste optimiste lui qui a passé 16 mois dans le pays. Avec la production pétrolière, l’Ambassadeur Hill estime que tous les pays ont un intérêt dans la stabilité politique en Irak.




XS
SM
MD
LG