Liens d'accessibilité

L'armée de l'air irakienne a frappé des positions de Daesh en Syrie


Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi à Bagdad, en Irak, le 7 janvier 2017.

L'armée de l'air irakienne a bombardé des positions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie voisine, a annoncé vendredi le Premier ministre Haider Al-Abadi.

"Nous avons ordonné au commandement de la force aérienne de frapper les positions des terroristes de Daech (dans les secteurs) de Housseibeh et Boukamal, en territoire syrien", a-t-il déclaré dans un communiqué, en utilisant un acronyme en arabe de l'EI.

L'opération "a été accomplie avec succès", a-t-il ajouté, en précisant que les cibles étaient liées aux récents attentats à Bagdad, sans donner plus de détails.

Selon le commandement irakien des opérations conjointes, les frappes ont été menées vendredi.

La localité de Boukamal se trouve dans la province de Deir Ezzor majoritairement contrôlée par l'EI, à 7 km de la frontière irakienne, tandis que Housseibeh est située à cheval entre l'Irak et la Syrie.

Selon un responsable de la sécurité s'exprimant sous le couvert de l'anonymat, c'est la première fois que l'aviation irakienne frappe des cibles de l'EI en Syrie.

Le groupe extrémiste sunnite s'était emparé en 2014 de vastes pans de territoire irakien, mais les forces irakiennes ont depuis repris une grande partie de ces zones à la faveur de plusieurs offensives.

Les jihadistes continuent toutefois de se déplacer facilement dans les zones désertiques, d'où ils mènent des attaques contre les forces de sécurité.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG