Liens d'accessibilité

Plus de 60 morts dans des attaques visant des sunnites en Irak


Des habitants sur le lieu d'un attentat à la bombe à Bakouba, en Irak, le 17 mai 2013

Des habitants sur le lieu d'un attentat à la bombe à Bakouba, en Irak, le 17 mai 2013

Au moins 67 personnes ont été tuées vendredi en Irak dans des attaques contre des sunnites, après deux autres journées meurtrières pour la communauté chiite.

La violence confessionnelle en Irak a fait des dizaines de milliers de morts depuis 2003.

Deux attentats successifs ont visé des sunnites à Bakouba, au nord-est de Bagdad, tuant au moins 40 personnes et en blessant une cinquantaine. Les deux bombes ont explosé près de la mosquée Saria.

Des habitants de Bakouba en Irak après l'explosion d'une bombe le 17 mai 2013 (AP Photo/Adem Hadei).

Des habitants de Bakouba en Irak après l'explosion d'une bombe le 17 mai 2013 (AP Photo/Adem Hadei).


D’autre part, dans un quartier sunnite de l’ouest de Bagdad, au moins 14 personnes ont été tuées et plus de 30 blessées dans l'explosion de deux bombes, tandis qu’un autre double attentat dans le sud de la capitale a fait deux morts et sept blessés, indiquent des sources médicales.

Le même jour à Madaïn, au sud de Bagdad, huit personnes ont été tuées et plus de 20 blessées par l’explosion d’une bombe lord de funérailles sunnites.

L’autre attentat de vendredi a été perpétré dans un café de la ville majoritairement sunnite de Falloujah, à l'ouest de Bagdad. Selon la police, il y a eu deux morts et huit blessés.

Ces dernières semaines, la tension monte entre chiites et sunnites, et les attaques interconfessionnelles se multiplient.

Jeudi, dans le nord du pays à Kirkouk, 12 personnes avaient été tuées dans un attentat-suicide devant une mosquée chiite, alors que les proches des victimes d’attaques survenues la veille recevaient des condoléances.

Des habitants de Bagdad après l'explosion d'une voiture piégée le 16 mai 2013 (Reuters/Mohammed Ameen)

Des habitants de Bagdad après l'explosion d'une voiture piégée le 16 mai 2013 (Reuters/Mohammed Ameen)


Ce jour-là à Bagdad, on comptait 10 morts après l’explosion de voitures piégées dans trois quartiers à majorité chiite. La veille, 21 personnes ont péri dans une série d'explosions visant des quartiers chiites de la capitale irakienne.
XS
SM
MD
LG