Liens d'accessibilité

Irak : les Européens tentent d’accorder leurs violons


Pendant que les mouvements de population se poursuivent en Irak, l'Europe s'interroge sur l'opportunité qu’il y aurait à armer ceux qui tentent de résister à l’Etat islamique (Reuters)

Pendant que les mouvements de population se poursuivent en Irak, l'Europe s'interroge sur l'opportunité qu’il y aurait à armer ceux qui tentent de résister à l’Etat islamique (Reuters)

Les ministres européens des Affaires étrangères se rencontraient vendredi pour discuter notamment de la livraison d’armes pour contrer l’avancée de l’Etat islamique en Irak. La réunion intervenait au lendemain de la démission du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

L'UE reste divisée sur la manière de gérer la crise. Certains pays, dont la Grande-Bretagne et la France, ont imité les États-Unis et décidé d’armer les combattants qui tentent de freiner l’Etat islamique.

D'autres, y compris l'Allemagne, sont réticents à s'impliquer dans le conflit, préférant se limiter à une aide humanitaire.

XS
SM
MD
LG