Liens d'accessibilité

Irak : la coalition a bombardé une réserve de cash de l'EI (responsable américain)


Les forces irakiennes à Ramadi, le 10 janvier 2016, après la reprise de la capitale de la province d'Anbar.
/ AFP / STRINGER

Les forces irakiennes à Ramadi, le 10 janvier 2016, après la reprise de la capitale de la province d'Anbar. / AFP / STRINGER

La coalition internationale a bombardé lundi une réserve d'argent liquide du groupe Etat islamique (EI) à Mossoul, dans le nord de l'Irak, contenant l'équivalent de "millions de dollars", a assuré lundi un responsable américain.

"Nous estimons" la valeur des sommes visées "en millions de dollars", "probablement des dinars" irakiens provenant des "activités illégales" de l'EI comme la contrebande de pétrole, le "pillage" ou "l'extorsion", a indiqué cette source.

Le groupe Etat islamique "est obligé de faire toutes ses transaction en cash", a indiqué cette source.

La coalition a déjà mené dans le passé au moins un bombardement contre ce genre de réserve financière, mais celle-ci serait la plus grosse jamais visée, a-t-elle précisé.

Deux bombes de 900 kilos ont été utilisées dans cette frappe.

Selon CNN, qui a publié l'information en premier, la frappe aurait tué entre cinq et sept civils, selon les premières estimations de la coalition.

Les Etats-Unis et la coalition ont intensifié depuis l'automne leur campagne contre le groupe Etat islamique.

Ils cherchent notamment à le désorganiser en éliminant ses responsables et cherchent à assécher ses ressources financières. Ils ont particulièrement visé certaines infrastructures pétrolières, détruisant par exemple des centaines de camions-citernes.

Le groupe Etat islamique a revendiqué lundi une attaque dans un centre commercial de Bagdad qui a tué 12 personnes.

Vingt personnes ont par ailleurs été tuées à Mouqdadiyah, au nord-est de Bagdad, dans une attaque à la bombe contre un café suivi par un attentat suicide à la voiture piégée qui n'a pas été revendiqué dans l'immédiat.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG