Liens d'accessibilité

Irak: des dizaines de milliers de chrétiens en fuite devant les djihadistes


Des chrétiens ayant fui Qaraqosh à l'approche des islamistes

Des chrétiens ayant fui Qaraqosh à l'approche des islamistes

Avancée des islamistes dans le nord de l'Irak jeudi, où ils ont capturé le plus grand barrage du pays et pris plusieurs villes à majorité chrétienne, forçant des milliers de résidents à fuir.

Le barrage fournit de l'eau et de l'électricité à Mossoul, principale métropole de la région. Les militants se sont emparés de Mossoul le 10 juin.

Le Pape François a appelé la communauté internationale à mettre fin à la « tragédie humanitaire » dans le pays.

Selon des témoins, des militants islamistes ont lancé l’assaut contre Qaraqosh, la plus importante ville chrétienne d'Irak, à une trentaine de kilomètres à l'est de Mossoul et contre Tal Kayf. « Les villes de Qaraqosh, Tal Kayf, Bartella et Karamlesh ont été vidées de leurs habitants et sont maintenant sous le contrôle des insurgés », a déclaré à l'Agence France Presse (AFP) Mgr Joseph Thomas, archevêque chaldéen de Kirkouk et Souleimaniyeh.

Des dizaines de milliers de civils, ainsi que les combattants kurdes qui les protégeaient, ont pris la fuite.

Les combattants de l'Etat islamique (EI) - des extrémistes sunnites – se sont déjà emparés de grandes portions de territoire dans le nord-ouest de l'Irak et en Syrie. Le groupe a imposé une forme stricte de la loi islamique dans la région, y compris des décapitations, amputations et crucifixions.

Considéré comme plus extrémiste que le réseau terroriste al-Qaïda, l'EI a également menacé de capturer Bagdad, la capitale.

Le Conseil de sécurité des Nations Unies ( ONU) a averti cette semaine les militants islamistes qu’ils pourraient être tenus pour responsables de crimes contre l'humanité pour avoir persécuté des minorités. Dans un communiqué, le Conseil a déclaré que le groupe constitue une menace pour la paix, la sécurité et la stabilité régionale.

.

XS
SM
MD
LG