Liens d'accessibilité

Investissements directs étrangers: l'Afrique a bien profité en 2013, selon la CNUCED


En 2013, les flux d’investissement étranger direct (IED) ont augmenté de 11 %, à 1,460 milliards de dollars, une nette amélioration par rapport aux années précédentes, indique la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED) dans son étude annuelle sur les tendances de l’investissement.


Autre bonne nouvelle : en ce qui concerne les pays bénéficiaires d’investissements directs étrangers en Afrique, on constate un plus grand engagement des pays du sud, et une certaine diversification des investissements. Certes les industries extractives demeurent le principal pôle d’attraction du continent, toutefois. Néanmoins, a déclaré le Dr Axele Giroud de la CNUCED, dans une interview avec la Voix de l’Amérique (VOA), on note aussi une progression de l’investissement dans les projets du secteur manufacturier et du secteur des services, en réponse à la croissance du marché de la consommation en Afrique.

Les flux vers l'Afrique ont augmenté de 6,8% à 56,3 milliards en 2013, note la CNUCED, surtout grâce à l'Afrique du Sud (+126%). Et une part importante de ces investissements sont venus des BRICS (Brésil, Inde, Chine et Afrique du Sud), mais aussi de la Malaisie, a précisé Mme Giroud.

La CNUCED prévoit que la croissance de l'IED se poursuivra en 2014 pour atteindre les 1.600 milliards (+10%) et en 2015 1.800 milliards (+12%), sur la base des prévisions actuelles de la croissance mondiale.
XS
SM
MD
LG