Liens d'accessibilité

Une équipe du Processus de Kimberley pourrait approuver la vente de diamants zimbabwéens


L'équipe va inspecter la situation dans les mines controversées de la région de Marange dans l’est du pays, site de violations des droits humains dans le passé.


Une équipe internationale mandatée par le Processus de Kimberley (KP) est arrivée lundi au Zimbabwe pour inspecter la situation dans les mines controversées de la région de Marange dans l’est du pays, site de violations des droits humains dans le passé.

Si tout se passe bien, tous les diamants bruts recueillis entre la fin mai et le début du mois d’août seront mis en vente mercredi.

Le KP est un système de certification internationale qui vise à éliminer du marché les diamants alimentant des conflits ou des groupes armés. Il avait bloqué les ventes de diamants en provenance de la région de Marange après qu’on ait signalé des violations des droits humains commis par l’armée.

Plusieurs groupes internationaux de défense des droits humains affirment que des abus persistent. Mais l'on s'attend à ce qu'Abbey Chikane, inspecteur du Processus de Kimberley pour le Zimbabwe, confirme que les diamants zimbabwéens peuvent être vendus.

XS
SM
MD
LG