Liens d'accessibilité

Libye : soulagement au sein de la communauté internationale


Les rebelles libyens après la prise d'un centre féminin d'instruction de l'armée libyenne à Tripoli

Les rebelles libyens après la prise d'un centre féminin d'instruction de l'armée libyenne à Tripoli

Ban Ki-moon dit s’être entretenu avec les leaders de la Ligue arabe, de l’Union africaine et de l’Union européenne et se propose de rencontrer toutes les parties concernées, probablement vendredi, à New York. L’ONU, a-t-il dit, est disposée à aider le peuple libyen, dans toute la mesure de ses capacités.

Les leaders mondiaux se félicitent de l’entrée des rebelles libyens à Tripoli. Les Etats-Unis, l’Union européenne, la Grande-Bretagne et l’Italie estiment que le régime de Mouammar Kadhafi est arrivé à son terme et ils ont exhorté le leader libyen à démissionner pour arrêter le bain de sang.

A l’ONU, Ban Ki-moon dit s’être entretenu avec les leaders de la Ligue arabe, de l’Union africaine et de l’Union européenne et se propose de rencontrer toutes les parties concernées, probablement vendredi, à New York. L’ONU, a-t-il dit, est disposée à aider le peuple libyen, dans toute la mesure de ses capacités.

Des Libyens devant l'ambassade de leur pays à Londres

Des Libyens devant l'ambassade de leur pays à Londres

« Les Nations Unies sont maintenant disposées à prêter leur concours dans les domaines vitaux, y compris la sécurité et l’Etat de droit ; la reprise socio-économique, l’élaboration de la Constitution et le processus électoral ; les droits de l’Homme, la justice transitionnelle, et la coordination du soutien à la Libye des pays voisins et de la communauté internationale », a expliqué le secrétaire général de l’ONU.

De son côté, le Premier ministre britannique David Cameron se félicite de l’entrée des rebelles libyens à Tripoli. Elle a permis d’éviter le massacre d’innocents dans la capitale libyenne, a-t-il dit. « Nous n’avons pas de confirmation sur l’endroit où se trouve Kadhafi. Son régime est en train de s’effondrer et en pleine retraite. Kadhafi doit cesser de combattre sans condition et clairement montrer qu’il a renoncé à toute prétention de contrôler la Libye », a déclaré David Cameron, qui s’est réjoui du rôle joué par la Grande Bretagne dans la révolution libyenne.

Des rebelles libyens à Tripoli

Des rebelles libyens à Tripoli

Pour sa part, le secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen a dit que l’Alliance tient à ce que les Libyens déterminent eux-mêmes leur avenir. « L’Otan est prête à travailler avec le peuple libyen et le Conseil national de transition qui assume une grande responsabilité. Ils doivent s’assurer que la transition se passe sans heurt et qu’elle soit inclusive, que le pays demeure uni, et que l’avenir soit bâti sur la réconciliation et le respect des droits humains », a déclaré Rasmussen.

XS
SM
MD
LG