Liens d'accessibilité

Initiative de l'USAID pour promouvoir le planning familial en Afrique de l'Ouest


Un médecin conseillant une jeune femme en matière de planning familial

Un médecin conseillant une jeune femme en matière de planning familial

Le Bureau régional de l’USAID (l’Agence des Etats-Unis pour le développement international) a lancé jeudi à Lomé un projet quinquennal de planning familial d’un montant de 29 millions de dollars. Selon notre correspondante Kayi Lawson, il sera mis en œuvre dans cinq pays : le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, la Mauritanie, le Niger et le Togo.

Baptisé « Agir pour la planification familiale » (AGIR PF), le projet sera piloté depuis le Togo. Il entend renforcer et améliorer l’accès aux services de planification familiale dans les zones urbaines.

Pour se faire, AGIR PF espère promouvoir un plus grand recours aux centres hospitaliers et aux centres de santé, et user des moyens mobiles de sensibilisation. Il proposera des consultations gratuites et différentes solutions contraceptives.

Le coup d’envoi de l’initiative a eu lieu en présence de l’ambassadeur des Etats-Unis au Togo, Robert Whitehead, de la ministre togolaise de l’Action sociale et de la Promotion de la femme, Dédé Ahoefa Ekoué et de son collègue de la Planification, Djossou Sémodji, et de la Communication, Kouméalo Anaté.

La directrice du projet, Rouguiatou Diallo, a dit espérer que d'ici à 2018, il aura permis d'ajouter 1,9 millions de nouveaux utilisateurs de moyens contraceptifs dans les 5 pays visés.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le progrès de l'adoption de la contraception a été lent en Afrique de l'Ouest. L'attitude de résistance demeure une barrière et l'accès aux contraceptifs, bien qu'en progrès, est toujours limité.
XS
SM
MD
LG