Liens d'accessibilité

"Indispensable" d'accroître les dépenses de défense, dixit le patron de l'OTAN


Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'OTAN, lors d'une conférence de presse au siège de l'Alliance transatlantique à Bruxelles, en Belgique, le 14 février 2017

Le secrétaire général de l'Otan, Jens Stoltenberg, a jugé lundi "indispensable pour le lien transatlantique" que les membres de l'Alliance augmentent leurs dépenses en matière de défense, comme l'a exigé le nouveau président américain Donald Trump.

"En 2016, seul cinq Alliés ont franchi le seuil des 2%" de dépenses militaires par rapport au Produit intérieur brut en 2016. "Dès lors en 2017, nous devons redoubler d'efforts", a déclaré M. Stoltenberg dans le rapport annuel de l'Otan publié lundi. "Cela sera indispensable pour que le lien transatlantique, qui est le fondement de notre Alliance, reste solide", a-t-il insisté.

M. Trump ne cesse d'exhorter les Européens membres de l'Otan à "remplir leurs obligations financières", en allusion au fait que les pays de l'Otan doivent consacrer au moins 2% de leur Produit intérieur brut (PIB) à leurs dépenses militaires.

Ce rapport pointe une nouvelle fois le déséquilibre entre les Etats-Unis et le reste des Etats membres de l'Otan.

Le PIB des Etats-Unis représente 46% des richesses nationales cumulées des pays alliés, mais leurs dépenses militaires (679 milliards de dollars en 2016) représentent 68% du total des budgets de défense des 28 pays membres.

"Le partage des charges au sein de notre Alliance n'est toujours pas équitable", a souligné M. Stoltenberg.

Hormis les Etats-Unis (3,36% du PIB), seuls le Royaume-Uni (2,17%), la Pologne (2,01%), l'Estonie (2,18% du PIB) et la Grèce (2,36%) atteignent l'objectif solennellement réaffirmé en 2014 par les dirigeants de l'Otan, selon les estimations pour 2016.

La France atteint 1,79%.

Signe que les pays membres ont commencé à investir davantage, après des années de coupes dans les budgets militaires, "les dépenses de défense des Alliés européens et du Canada ont augmenté de 3,8%, ce qui représente un montant d'environ 10 milliards de dollars" et "23 pays de l'Alliance ont rehaussé le niveau de leurs dépenses en termes réels", selon le rapport.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG