Liens d'accessibilité

Indice de perception de la corruption : le Soudan, en bas du classement


Dans son Indice annuel de Perception de la corruption, Transparency International constate que la majorité des pays africains n’ont guère fait de progrès vers la bonne gouvernance.

Dans son Indice annuel de Perception de la corruption, Transparency International constate que la majorité des pays africains n’ont guère fait de progrès vers la bonne gouvernance depuis la publication du dernier indice il y a un an. Selon Chantal Uwimana, directrice pour l’Afrique à Transparency International, seuls le Mali, le Swaziland et la Côte d’Ivoire ont bien avancé dans cet indice.

En bas du classement, publié mercredi : la Somalie et Corée du Nord, en 174ème position. Ils sont précédés par le Soudan. En tête du classement 2014 : le Danemark.

La Chine, la Turquie, l’Angola, le Rwanda et le Malawi figurent parmi les pays enregistrant la plus forte régression, avec une chute de 4 à 5 points par rapport à l’année précédente. « L’Indice de perceptions de la corruption 2014 montre que les abus de pouvoir des responsables politiques et des hauts fonctionnaires entravent la croissance économique et les efforts de lutte contre la corruption », a déclaré le président de Transparency International, José Ugaz.

Par ailleurs, dans un portrait détaillé de la corruption publié mardi, l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) remet en cause l'idée selon laquelle seuls les pays en développement seraient concernés par la corruption d'agents publics lors de la signature de contrats internationaux. Selon l'OCDE, la corruption frappe durement les pays développés.

XS
SM
MD
LG