Liens d'accessibilité

12 policiers tués par des rebelles maoïstes en Inde


La rebellion Maoïste.

Douze policiers ont été tués lundi par la rébellion maoïste dans le centre de l'Inde, nouvel incident meurtrier d'un conflit intérieur qui dure depuis un demi-siècle.

"Jusqu'ici, nous savons que douze membres des forces de sécurité sont morts en martyrs dans une attaque maoïste", a déclaré à l'AFP Bhagwati Singh, porte-parle de la police de l'Etat pauvre du Chhattisgarh, joint par téléphone.

Les membres de la Central Reserve Police Force (CRPF) sont tombés dans une embuscade dans le district de Sukma alors qu'ils patrouillaient sur une route en construction.

Selon les médias locaux, au moins six paramilitaires ont été grièvement blessés dans l'attaque et héliportés pour être soignés. Le porte-parole ne disposait pas en l'état d'informations sur ce point.

Une traquenard contre un convoi de la CRPF dans cette même zone le mois dernier avait également fait douze morts.

Partie d'une jacquerie paysanne dans un village du Bengale occidental en 1967, la guérilla maoïste, désormais repliée dans un "corridor rouge" de forêts du centre de l'Inde, combat New Delhi et les autorités locales par les armes depuis un demi-siècle.

La rébellion puise son énergie dans la colère des populations oubliées ou aliénées par le développement.

La résilience de l'insurrection naxalite avait poussé, en 2010, le Premier ministre d'alors Manmohan Singh à la qualifier de "plus grave menace à la sécurité intérieure" de l'Inde.

Depuis 1980, plus de 15.000 personnes ont perdu la vie dans ce conflit, selon des chiffres du gouvernement indien.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG