Liens d'accessibilité

Inde: deux femmes musulmanes frappées pour avoir transporté du boeuf


Des hindus donne à manger à un boeuf, un animal sacré dans ce pays, à Allahabad, Indie, le 9 octobre 2015.

Des hindus donne à manger à un boeuf, un animal sacré dans ce pays, à Allahabad, Indie, le 9 octobre 2015.

Deux femmes musulmanes ont été frappées dans une gare du centre de l'Inde, leurs agresseuses les soupçonnant à tort de transporter du boeuf, un délit dans de nombreux Etats.

La viande s'est avérée être du buffle mais la police de l'Etat du Madhya Pradesh a expliqué que ces femmes avaient été attaquées mardi par un groupe d'autodéfense qui croyait qu'elles transportaient du boeuf.

Les images de vidéo-surveillance diffusées par les chaînes locales montrent un groupe de femmes giflant, frappant à coups de pied et de poing les deux femmes, le tout sous l'oeil d'une foule toujours plus nombreuse.

Les deux femmes, arrêtées dans un premier temps pour des soupçons de transport de boeuf, sont désormais menacées d'être poursuivies pour l'infraction moins grave de transport de viande à visée commerciale sans licence.

Les hindous révèrent les vaches et leur abattage est illégal dans la plupart des Etats, certains sanctionnant en outre la vente et la détention de boeuf.

"Nous avons eu rapidement l'information et nous avons envoyé des policiers pour les arrêter mais des personnes les ont frappées", a dit Manoj Sharma, chef de la police du district de Mandsaur où s'est produit l'incident.

Aucun des agresseurs n'a été en revanche arrêté, a-t-il ajouté.

Il y a quelques jours, un groupe d'autodéfense s'est attaqué à des dalits (anciennement intouchables) dans le Gujarat (ouest), les soupçonnant d'avoir tué une vache, ce qu'ils ont démenti.

L'opposition s'est emparée de l'incident au parlement, demandant au gouvernement d'agir contre ces groupes d'autodéfense.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG