Liens d'accessibilité

Incertitude totale quant au financement du prochain budget de l’Etat


Le Tea Party refuse de financer la réforme de la santé, surnommée "Obamacare''

Le Tea Party refuse de financer la réforme de la santé, surnommée "Obamacare''

L’impasse budgétaire se prolonge à Washington, à une semaine de la fin de l’année fiscale, suite au vote vendredi d'un projet de loi fiscale controversé par la Chambre des représentants, contrôlée par les républicains.

Au lieu de rechercher un compromis sur l’ensemble du budget, l’aile dure du parti républicain, le « Tea Party », a fait adopter un projet de budget qui permettrait de financer l’Etat fédéral uniquement jusqu’à la mi-décembre. De surcroît, il empêcherait des millions d'Américains sans couverture maladie de commencer à s'inscrire pour bénéficier d'une assurance subventionnée, à partir de 2014, comme le prévoit la réforme de l’assurance santé adoptée en 2009. Un projet phare de l'administration Obama.

C’était la 42ème fois que les républicains rejettaient l’ « Affordable Care Act », la réforme qu’ils ont surnommé l'Obamacare. « Enlevons à cette loi les financements nécessaires, et protégeons le peuple américain de la calamité économique que va créer l’Obamacare » a déclaré le président de la Chambre des représentants, Eric Cantor.

Côté démocrate, on invite les républicains faire preuve de flexibilité. A la Chambre, le député démocrate John Lewis a fait valoir que « les électeurs se sont prononcés. La Cour suprême a statué. La loi a été adoptée. Elle est constitutionnelle » a-t-il rappelé.

Le Sénat doit se prononcer cette semaine sur la loi fiscale partielle adoptée par la Chambre. La Maison-Blanche a fait savoir que le président Barack Obama opposerait son véto à toute législation qui ne financerait pas la réforme de la santé.
Les républicains risquent gros, estime l’expert budgétaire Stan Collender. Si la fonction publique est forcée à fermer, même temporairement, les sondages réalisés ces dernières semaines montrent que les Américains en rejetteront la responsabilité sur les républicains.
XS
SM
MD
LG