Liens d'accessibilité

La République tchèque renforce la protection de sa frontière avec l'Allemagne


Le drapeau tchèque sous la neige à Liberec, République tchèque, le 27 février 2009.

Le drapeau tchèque sous la neige à Liberec, République tchèque, le 27 février 2009.

La République tchèque va renforcer la protection de sa frontière avec l'Allemagne, par crainte d'un afflux de migrants n'ayant pas réussi à obtenir l'asile dans ce pays.

"La frontière tchéco-allemande sera davantage protégée", a déclaré le ministre tchèque de l'Intérieur Milan Chovanec, devant les journalistes, en marge du conseil des ministres.

"Des dirigeants allemands disent que certains demandeurs (d'asile) déboutés devraient être expulsés. Il y a donc une crainte qu'ils tentent de franchir illégalement la frontière d'autres pays dont la République tchèque", a-t-il poursuivi.

Il a aussi annoncé la prochaine prise de mesures en vue de la protection des "cibles molles" dont des centres commerciaux et des lieux de manifestations culturelles et sportives.

"La situation en Europe est hectique et dynamique. C'est pourquoi nous réagissons rapidement", a-t-il dit.

L'Allemagne, qui a accueilli plus d'un million de migrants en 2015, a été le théâtre dimanche du premier attentat suicidaire revendiqué par l'EI commis sur son sol, à Ansbach en Bavière, qui a fait 15 blessés et tué son auteur, un Syrien débouté de sa demande d'asile.

Cet attentat est intervenu moins de huit jours après une attaque à la hache commise par un demandeur d'asile enregistré comme afghan, ayant fait allégeance à l'EI.

Plus de 200.000 demandeurs d'asile déboutés pourraient être reconduits aux frontières mais se trouvent toujours dans le pays, selon Armin Schuster, expert pour les questions intérieures de la CDU, parti de la chancelière allemande Angela Merkel.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG