Liens d'accessibilité

Immigration : les républicains de la Chambre disent non


Speach President Barack Obama Summit College Opportunity

Speach President Barack Obama Summit College Opportunity

Le vote n’a pas de conséquence à ce stade mais constitue l’expression de l’opposition des républicains aux mesures que le président a annoncées le 20 novembre dernier, destinées à permettre à quelque cinq millions de clandestins de travailler légalement pendant trois ans, sans crainte d'être expulsés.

La Chambre, constituée majorité des républicains, a adopté par 219 voix contre 197 une simple proposition de loi interdisant à l'administration américaine de donner un sursis d'expulsion ou des permis de travail aux étrangers en situation irrégulière aux Etats-Unis.

Le vote n’a pas de conséquence à ce stade mais constitue l’expression de l’opposition des républicains aux mesures que le président a annoncées le 20 novembre dernier, destinées à permettre à quelque cinq millions de clandestins de travailler légalement pendant trois ans, sans crainte d'être expulsés.

Le représentant républicain Bob Goodlatte, cité par l’AFP, s’est plaint jeudi lors du débat à la Chambre que M. Obama soit en train de réécrire les lois sur l'immigration.

Pour M. Goodlatte, le président Obama est sans aucun doute allé au-delà de ce que la Constitution lui permet, en accordant un sursis à un nombre absolument sans précédent d'étrangers.

Les républicains accusent M. Obama d’abus de pouvoir et le comparent à un monarque qui agirait par-dessus le Congrès, mais les démocrates, qui soutiennent massivement l'initiative présidentielle, justifient les décrets par l'obstruction républicaine faite, sous pression du Tea Party, contre toute réforme du système d'immigration.

Pour les conservateurs. la priorité doit être de renforcer la frontière avec le Mexique et non d'"amnistier" des millions de personnes qui ont enfreint les lois sur l'immigration.

"Les républicains exigent qu'on expulse des centaines de milliers de jeunes sans-papiers qui ne connaissent qu'un seul pays, les Etats-Unis", a dit la démocrate Nancy Pelosi, chef de la minorité de la Chambre.

Est-il que le Sénat, tant qu'il est contrôlé par les démocrates jusqu'à la fin de l'année, ne votera pas sur le texte, a prévenu le chef de la majorité démocrate Harry Reid. Et, la Maison Blanche a menacé la loi d'un veto quoi qu'il arrive.

XS
SM
MD
LG