Liens d'accessibilité

Il ne faut pas isoler l'Allemagne, affirme le président Gauck


Le président allemand Joachim Gauck préconise la tolérance (Reuters)

Le président allemand Joachim Gauck préconise la tolérance (Reuters)

Joachim Gauck a souligné que la société allemande a besoin du « respect mutuel de ses citoyens », chaque jour qui passe.

Le président de l’Allemagne, Joachim Gauck, a rendu hommage mercredi à ses compatriotes qui sont prêts à accueillir des réfugiés, et s’est dit heureux que la plupart d’entre eux ne veuillent pas « isoler l’Allemagne ». Il faut dire que ces derniers temps le développement du « PEGIDA », un mouvement anti-Islam dans une ville de l’Est, inquiète nombre de gens en Allemagne.

Le président allemand n’a pas mentionné directement les manifestations de Dresde, organisées par le PEGIDA, « Européens patriotes contre l’Islamisation de l’Occident ». Mais il a souligné que la société a besoin du « respect mutuel de ses citoyens », chaque jour qui passe.

Selon l’agence Associated Press (AP), les membres du PEGIDA soutiennent qu’ils ne sont que contre l’extrémisme, et non pas les émigrés ou l’Islam lui-même. Mais ses manifestants ont reçu le soutien de groupes d’extrême droite, ce qui fait craindre une montée de la xénophobie en Allemagne. Par ailleurs, l’Agence France Presse (AFP) annonce que l’opposition s’organise contre ce risque, et que « patronat et simples citoyens montent au créneau contre la vague populiste qui gagne le pays et défendent l'immigration au nom de la morale et de l'économie ».

Le nombre de manifestants à Dresde, une région qui a très peu d’immigrés ou de musulmans, est passé de quelques centaines en octobre à 17.500 lundi dernier. Des groupes similaires n’ont pas drainé autant de monde ailleurs dans le pays, où il y a eu aussi de grandes contre-manifestations de ceux qui rejettent la xénophobie.

XS
SM
MD
LG