Liens d'accessibilité

RDC : la même crise tous les deux ou trois ans, dit Thierry Vircoulon d’ICG


Des déplacés en RDC

Des déplacés en RDC

Thierry Vircoulon, directeur du projet Afrique centrale d’International Crisis Group, lance une mise en garde contre la situation récurrente dans l’est du Congo. Dans une interview publiée par « Le Temps », il a dit que « tous les paramètres du désastre sont réunis » dans la région des Grands Lacs.

Les troubles qui ravagent l’est de la RDC sont, a-t-il dit, « la conséquence de problèmes de fond anciens et persistants, que ni les gouvernements des Etats concernés, ni la communauté internationale ne se sont donné la peine d’empoigner. »

« Gestion de crise »

Joint par la Voix de l’Amérique, M. Vircoulon a précisé qu’il parle des « problèmes fonciers et de la question de la gouvernance ». Il déplore un certain manque de volonté politique pour s’attaquer une fois pour toutes à ces problèmes, éviter la répétition des mêmes événements tous les deux ou trois ans, malgré les accords de paix signés il y a 10 ans environ. Pour lui, on fait « de la gestion de crise, plutôt que la résolution de conflit ».

Parmi les autres sujets évoqués dans l’interview avec la VOA, il a été question de l’armée congolaise « qui n’en est pas une », selon lui, et aussi des intérêts que poursuit le Rwanda dans l’Est de la RDC. « L’armée congolaise n’en est pas une », dit Thierry Vircoulon, qui estime qu’on « tourne en rond, l’histoire se répète », d’où la nécessité de s’attaquer aux problèmes de fond « anciens et persistants.»

XS
SM
MD
LG