Liens d'accessibilité

Première conférence bilan de la CPI


Les 110 Etats membres de la Cour pénale internationale poursuivent à Kampala, la première conférence bilan de cette institution créée en 1998 pour juger les auteurs de crimes de guerre, de génocides et de crimes contre l'humanité

A l’ouverture de la réunion lundi dans la capitale ougandaise, le secrétaire général des Nations Unies Ban Ki-moon a declaré que l'entrée en fonction de la CPI en 2002 a ouvert "une nouvelle ère de responsabilité globale".

Au cours des deux prochaines semaines, les Etats parties de la CPI devront décider s’il y a lieu de réviser le Statut de Rome, traité fondateur de la CPI. Ils doivent également se pencher sur l'élargissement de son champ de compétence au crime d' "agression" d'un Etat par un autre Etat.

A noter que les cinq enquêtes en cours à la CPI concernent des pays africains, la République Démocratique du Congo, la Centrafrique et le Soudan. D’ailleurs les quatre prisonniers dans les geôles de la CPI à La Haye sont tous des anciens chefs de guerre congolais. Ceci a provoqué certaines tensions, les dirigeants africains accusant la Cour de ne cibler en priorité que le continent.

XS
SM
MD
LG