Liens d'accessibilité

Une Africaine élue Procureure en chef de la CPI


Fatou Bensouda (au c.) devant la presse à Abidjan, Côte d'Ivoire (28 juin 2011)

Fatou Bensouda (au c.) devant la presse à Abidjan, Côte d'Ivoire (28 juin 2011)

Fatou Bensouda, de la Gambie, a été élue Procureure en chef de la Cour pénale internationale (CPI). L'ancienne ministre de la justice a été élue lundi lors d’une réunion des Etats membres de la CPI au siège des Nations Unies.

Âgée de 50 ans, Bensouda a servi comme vice-procureure de la CPI depuis 2004. Elle prend le relais en tant que procureure en chef en Juin, au départ de l’Argentin Luis Moreno-Ocampo, qui a occupé la fonction pendant neuf ans.

C’est la première personne d’origine africaine à occuper ce poste prestigieux à la CPI, une entité que de nombreux dirigeants africains ont critiquée. Tous les cas soulevés jusqu’à présent par le tribunal impliquent des pays africains.

Lors de la réunion de lundi, le président du Botswana, Ian Khama, a déclaré que la CPI a enquêté sur des crimes graves perpétrés sur le sol africain, et que les dirigeants africains devraient lui accorder plus de soutien.

La Cour pénale internationale a été fondée en 2002 afin de poursuivre des individus pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et génocide.

Le mois dernier, le tribunal a arrêté l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo pour des présumés crimes contre l'humanité commis au cours de violences post-électorales dans son pays.

XS
SM
MD
LG