Liens d'accessibilité

Human Rights Watch évoque une année tragique pour les droits humains en Afrique


L’ONG note que de nombreux autres pays, notamment le Kenya et l'Égypte, ont répondu aux menaces réelles ou perçues de terrorisme par des mesures abusives.

Dans la 25ème édition de son rapport mondial sur les droits humains, l’ONG Human Rights Watch (HRW) constate que 2014 a été encore une fois une année triste en matière sur ce plan en Afrique.

Un gros chapitre est consacré aux atrocités commises par Boko Haram au Nigeria. Human Rights Watch écrit que ces violences pourraient faire échouer les prochaines élections dans le nord-est du pays. Pour l’ONG, l'armée nigériane a souvent réagi de manière excessive en torturant et tuant parfois des hommes et garçons suspectés d'avoir apporté leur soutien à Boko Haram. Human Rights Watch appelle le gouvernement à enquêter sur ces abus présumés et condamner les auteurs.

L’ONG note que de nombreux autres pays, notamment le Kenya et l'Égypte, ont répondu aux menaces réelles ou perçues de terrorisme par des mesures abusives,

En Libye, 2014 a été une année tragique pour les droits humains, d’après Human Rights Watch, qui a également sévèrement épinglé le Burundi et l’Ethiopie pour des restrictions imposées aux opposants et journalistes.

Dans le même rapport, l’ONG américaine fustige le Président Barack Obama pour son refus d’enquêter sur les actes de torture qui auraient été commis par la CIA

XS
SM
MD
LG