Liens d'accessibilité

Hulk Hogan déchu de la WWE pour des propos jugés racistes


Le catcheur américain Terry Bollea allias Hulk Hogan

Le catcheur américain Terry Bollea allias Hulk Hogan

World Wrestling Entertainment a annoncé la déchéance du champion américain de catch et la fin du contrat qui liait celui-ci à la société.

Grosse moustache blond platine taillée façon Astérix, Terry Bollea, le catcheur américain connu sous le sobriquet d’Hulk Hogan, est accusé des propos racistes. Il a été retiré du panthéon de la société World wrestling entertainment (WWE).

"WWE a mis fin au contrat de Terry Bollea (alias Hulk Hogan). WWE est engagé dans l'acceptation et la célébration des personnes de tous horizons comme le montre la diversité de nos employés, de nos artistes et de nos fans dans le monde entier", a indiqué la société cotée à la Bourse de New York, dans un bref communiqué, sans donner de motif.

La fiche du catcheur ultra-bronzé de 61 ans, au sempiternel bandana sur la tête, n'apparaissait plus dans la liste des "Superstars" du catch disponible sur le site internet de la WWE. Et plus non plus dans la liste des juges de l'émission de télé-réalité produite par la WWE, "Tough enough", ou dans les produits dérivés vendus en ligne.

Selon la presse américaine, cette décision intervient après la révélation de propos tenus dans une sex-tape, qui aurait été enregistrée à son insu en 2008 et en partie publiée en 2012, où il parle de sa fille aînée Brooke et utilise le mot le plus tabou des Etats-Unis, le "N-word" (pour "nègre").

"Je ne sais pas si Brooke couchait avec le fils du Noir", aurait dit Hulk Hogan, selon des propos rapportés par plusieurs sources au National Enquirer et RadarOnLine.com. "Je n'ai pas de double standards. Je veux dire que je suis raciste, à un certain point, putain de nègres".

Avant d'ajouter, selon ces sources: "Si elle couchait avec un nègre, je préfèrerais qu'elle épouse un nègre de 2,40 mètres valant 100 millions de dollars! Comme un joueur de basket".

Sur son compte Twitter, Hulk Hogan a rapidement réagi vendredi avec un message plutôt obscur: "Dans la tempête, je lâche le contrôle, Dieu et son univers me feront naviguer où je dois aller, HH".

Un peu plus tard, dans une déclaration à People magazine, il a demandé pardon: "Il y a huit ans, j'ai tenu des propos offensants pendant une conversation".

"C'était inacceptable pour moi d'utiliser ce langage offensant, il n'y a pas d'excuses pour ça et je demande pardon de l'avoir fait", a-t-il poursuivi, se disant "déçu" par lui-même.

"Ce n'est pas moi. Je pense fermement que chaque personne est importante dans ce monde et ne devrait pas être traitée différemment à cause de sa race, de son genre, de son orientation (sexuelle), de ses convictions religieuses ou autres", a-t-il souligné.

Le catcheur est également apparu dans plusieurs films comme Rocky III (1982), "Les guerriers de l'ombre" (1997) ou "Les Muppets de l'espace" (1999). Une émission de télé-réalité a suivi sa vie de famille entre 2005 et 2007, "Le monde merveilleux de Hulk Hogan".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG