Liens d'accessibilité

Huit personnes tuées dans un séisme dans le nord-est de l'Inde et au Bangladesh


Des militaires indiens et des habitants du lieu fouillent dans les décombres laissées par un séisme de magnitude 6,7 qui a touché le nord-est de l'Inde, 4 janvier 2015.

Des militaires indiens et des habitants du lieu fouillent dans les décombres laissées par un séisme de magnitude 6,7 qui a touché le nord-est de l'Inde, 4 janvier 2015.

Un puissant séisme de magnitude 6,7 a touché le nord-est de l'Inde tôt lundi matin, près de la frontière avec la Birmanie et le Bangladesh, tuant huit personnes et jetant les habitants paniqués dans les rues.

La secousse a fait cinq victimes en Inde et trois au Bangladesh tandis que des dizaines d'autres personnes ont été blessées, souvent dans des bousculades d'habitants paniqués.

Des immeubles ont été endommagés à Imphal, capitale de l'Etat du Manipur et ville la plus proche de l'épicentre.

En Inde, "cinq personnes ont été tuées et 33 ont été blessées", a dit Anurag Gupta, un responsable de l'autorité de gestion des catastrophes naturelles, à l'AFP. "Un immeuble de six étages a été partiellement endommagé et des fissures ont été relevées sur de plus petites structures".

Un responsable de l'un des principaux hôpitaux d'Imphal a indiqué que plus de 50 personnes avaient été admises dans ses services pour des blessures à la tête et des fractures.

Deepak Shijagurumayum, un habitant d'Imphal dont la maison a été gravement endommagée, a décrit des scènes de chaos après le séisme. "Presque tout le monde dormait quand la secousse a eu lieu et a été jeté hors du lit", a-t-il déclaré à l'AFP par téléphone.

"Les gens pleuraient et priaient dans les rues. Des centaines de personnes sont restés à l'extérieur pendant plusieurs heures, craignant des répliques", a-t-il ajouté.

Selon l'Institut américain de géologie (USGS), le séisme a frappé tôt lundi, à 04H35 (23H05 GMT dimanche), à 29 kilomètres au nord-ouest d'Imphal.

Des immeubles se sont effondrés près de l'épicentre et l'électricité est coupée dans cette zone, a indiqué l'agence Press Trust of India (PTI).

'Etat de choc'

A Guwahati, principale ville commerciale de l'Etat de l'Assam riche en minéraux, les habitants réveillés par la secousse étaient "en état de choc", selon un correspondant de l'AFP.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG