Liens d'accessibilité

Huit morts après une bousculade lors d'une distribution de vivres en Zambie

  • VOA Afrique

Une association vend de la nourriture pour réunir des fonds à Matero, près de la capitale de Lusaka, le 17 avril 2012.

Une association vend de la nourriture pour réunir des fonds à Matero, près de la capitale de Lusaka, le 17 avril 2012.

Au moins huit personnes ont été tuées et 28 blessées lundi en Zambie lors d'une gigantesque bousculade survenue pendant une distribution de nourriture organisée par une congrégation religieuse.

L'incident s'est produit dans un quartier pauvre de la capitale Lusaka, dont 35.000 habitants avaient été invitées par l'Eglise du Christ à retirer des paniers alimentaires.

"Huit personnes sont mortes et 28 ont été blessées dans un mouvement de foule qui s'est produit vers 6h00 (4h00 GMT) au Centre olympique de développement de la jeunesse, lorsque la foule s'est pressée pour entrer dans le bâtiment", a rapporté une porte-parole de la police, Esther Katongo, dans une déclaration.

La sécheresse récurrente qui frappe la Zambie depuis plusieurs saisons et, plus récemment, une invasion de chenilles qui a détruit une partie de ses récoltes ont mis en péril la sécurité alimentaire de ce pays pauvre d'Afrique australe. Les prix des nourritures de base, notamment les farines de céréales, y ont fortementaugmenté.

La police a ordonné la suspension des opérations de distribution de nourriture après la bousculade, mais des centaines de personnes restaient présentes autour du bâtiment dans l'espoir qu'elles reprennent, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Nous demandons au président Edgar Lungu, à notre président, de faire en sorte que les minotiers réduisent les prix de la farine. Ils sont trop élevés et nous ne pouvons plus les payer, d'où notre présence au centre", a déploré Memory Chisanga, une sexagénaire restée sur place.

"Où sont les emplois que nous a promis le président ?", s'est interrogé un autre habitant, Joe Mwale, 24 ans. "Je ne peux pas trouver de travail et je ne peux pas compter que sur les dons des églises. C'est inacceptable, le gouvernement doit faire quelque chose", a poursuivi ce père de famille.

Au pouvoir depuis 2015, M. Lungu a été réélu l'an dernier.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG