Liens d'accessibilité

Huit Iraniennes déguisées en garçon empêchées d'entrer au stade


Une combinaison de photos du match entre Esteghlal et Perspolis, les deux plus célèbres clubs de football iranien, au stade Azadi, dans le sud-ouest de Téhéran, 12 février 2017.

Les agents de sécurité ont renvoyées de l’entrée du stade huit filles déguisées en garçons pour assister au derby entre les plus célèbres clubs de football iraniens. Ces férues du ballon rond tentaient de contourner l'interdiction officielle d’accès à de tels évènements sportifs aux personnes de sexe féminin

"Huit filles habillées en garçon voulaient entrer au stade Azadi", dans le sud-ouest de Téhéran, "pour assister au derby entre Esteghlal et Perspolis, mais les agents de sécurité les ont repérées et les ont empêchées d'y entrer", a déclaré Alireza Adeli, directeur des affaires sécuritaires du ministère de l'Intérieur.

Esteghlal et Perspolis sont les deux plus anciennes et célèbres équipes de football du pays.

L'accès aux stades de football est interdit aux femmes depuis la Révolution islamique de 1979, officiellement pour les protéger des comportements et des slogans obscènes des supporteurs masculins.

Le gouvernement du président modéré Hassan Rohani souhaite assouplir ces restrictions pour certains sports. Des femmes ont ainsi pu récemment assister, dans une section réservée, à des rencontres de basket-ball ou de volley-ball.

M. Adeli a ajouté que la tentative de dimanche n'était pas nouvelle. "Par le passé il y a eu aussi des filles qui ont tenté d'entrer au stade pour assister à des matchs de football", selon lui. Il a précisé que les femmes restaient interdites de stade de football en raison de "l'entassement" dans les gradins et des "conditions inappropriées".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG