Liens d'accessibilité

Rwanda: les attaques contre la presse doivent cesser, disent RSF et HRW


RSF et HRW dénoncent l’escalade de la répression contre les voix indépendantes et les média du régime Kagame, à l'approche des élections

RSF et HRW dénoncent l’escalade de la répression contre les voix indépendantes et les média du régime Kagame, à l'approche des élections

Reporters sans Frontière et Human Rights Watch ont dénoncé l’assassinat du rédacteur en chef adjoint du bimensuel Umuvugizi, Jean-Léonard Rugambage, et réclament des enquêtes sur tous les incidents de violence contre la presse.

L’ONG de défense de la presse Reporters sans Frontière (RSF) et Human Rights Watch (HRW), qui milite pour les droits humains, ont dénoncé l’assassinat le 24 juin 2010, du rédacteur en chef adjoint du bimensuel Umuvugizi, Jean-Léonard Rugambage.

« Il s’agit du premier assassinat d’un journaliste au Rwanda depuis celui d’Emmanuel Munyemanzi, en 1998 » souligne RSF, qui « exprime son effroi et son indignation ».

Evoquant les suspensions de journaux, les procès à répétition contre les professionnels des médias et les blocages de sites Internet, RSF dénonce « le climat de terreur, l’escalade de la répression contre les voix indépendantes et la dérive totalitaire au Rwanda ».

« A l’approche de l’élection présidentielle d’août 2010, les autorités organisent une campagne électorale verrouillée et monolithique en écartant l’opposition et étouffant toute voix critique » a ajouté RSF dans un communiqué.

De son côté, HRW a appelé le gouvernement rwandais à ouvrir des enquêtes sur tous les incidents de violence contre la presse, et s'assurer que les militants de l'opposition et les journalistes soient en mesure de vaquer sans crainte à leurs occupations légitimes.

« La situation sécuritaire se détériore rapidement », au Rwanda, a déclaré samedi Rona Peligal, directrice de la division Afrique de HRW. « Alors que l'on n'en est plus qu'à 45 jours de l'élection, le gouvernement se démène pour faire taire ses opposants et ses détracteurs. »

Dans une interview au service kinyarwanda de la Voix de l’Amérique (VOA) vendredi, le rédacteur en chef d’Umuvugizi, Jean Bosco Gasasira, s’est dit 100% sûr que les services de sécurité rwandais étaient derrière l’assassinat de M. Rugambage. M.Gasasira, qui vit en exil en Ouganda, a dit que cet assassinat pourrait être lié à un article publié par son journal sur la tentative de meurtre le 19 juin en Afrique du Sud de l’ancien chef d’état-major de l’armée rwandaise, le général Faustin Kayumba Nyamwasa.

Pas de commentaire pour l’instant des autorités rwandaises. Le gouvernement rwandais a démenti toute implication dans la tentative d'assassinat contre le général Kayumba Nyamwasa, blessé par balles à l'estomac par un inconnu, devant son domicile à Johannesburg.

XS
SM
MD
LG